Vous êtes ici : Accueil > Forêt > Aménagements agroforestiers

Réaliser des aménagements agroforestiers

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Pour des agroforesteries en Ardèche

L'agroforesterie, ou plutôt les agroforesteries, rassemblent toutes les associations possibles entre des arbres et au moins une (autre) production agricole sur un même espace.

Cet ensemble pluriel regroupe des formes aussi diverses que les haies, les sous-bois pâturés (sylvopastoralisme), les « prés vergers » (fruits + prairies), les « vergers maraîchers » (ou arbres fruitiers associés à d'autres cultures) et les plantations d'essences forestières avec une culture ou un élevage « intercalaires » (entre les arbres).


Bien que sa mise en œuvre soit plus élaborée, l'idée de base de l’agroforesterie est relativement simple : il s'agit de croiser les propriétés, les besoins et les fonctions intrinsèques des arbres, des cultures ou des élevages dans une seule unité de gestion parcellaire, afin d'en favoriser les interactions positives et d'en améliorer globalement la productivité et le fonctionnement.

Planter ou maintenir des arbres en bordure ou au sein d'une parcelle agricole peut répondre à une ou plusieurs des problématiques agro-environnementales suivantes :
  • diversification/production complémentaire (ex : fruits, fourrages, paillage, miel, bois d’œuvre, bois-énergie...),
  • protection de l’activité agricole (du sol et/ou des cultures ou des troupeaux, face au vent, au soleil, à l'érosion, à des ravageurs, à des risques de pollution éventuels…) et/ou de la ressource en eau (recyclage de l’azote, limitation du lessivage/lixiviation, renforcement des berges de cours d’eau…),
  • biodiversité (diversité propre aux espèces ligneuses, diversité floristique « au pied des arbres », pollinisation, habitats pour la faune auxiliaire, abris ou corridors biologiques pour certaines espèces animales…) et paysages (ex : diversité territoriale, mosaïque de cultures/parcelles, éléments topographiques...),
  • « climat-énergie » (ex : stockage de carbone, production d'énergie renouvelable, voire réduction des intrants et des émissions de Gaz à Effet de Serre).

On rencontre des exemples d'agroforesterie, traditionnels ou nouveaux, un peu partout en France et dans le monde. Car ces systèmes de production sont à la fois très anciens, puisqu'ils existent depuis des millénaires et se rapprochent probablement des agro-écosystèmes des origines, et très modernes, avec des aménagements qui peuvent être très innovants.

L'agroforesterie n'a jamais vraiment disparu dans nos régions, même si le siècle précédent a représenté pour elle une période de fort déclin, avec l’essor de la mécanisation, l'agrandissement des parcelles, la spécialisation et l’homogénéisation des productions agricoles.

Depuis une trentaine d'années, portée au début par une poignée de personnes passionnées et curieuses, l'agroforesterie « renaît », en se réinventant et en proposant des solutions aux enjeux de l'agriculture d'aujourd'hui et de demain, tels l'agroécologie et la triple performance (économique, sociale et environnementale). A noter aussi que la réglementation et la conditionnalité des aides PAC ont évolué ces dernières années et sont désormais compatibles, représentant des soutiens pour les systèmes agroforestiers.

L'agroforesterie en Ardèche


Si l'agriculture ardéchoise a certainement un potentiel de développement agroforestier équivalent aux autres départements, elle a également des « racines » agroforestières, avec des exemples bien vivants, tels les châtaigneraies (vergers ou taillis) pâturées, les parcours de volailles arborés, les ripisylves, les alignements d'arbres ou les haies (même si nous ne sommes pas dans une région très bocagère).


La Chambre d'Agriculture de l'Ardèche, convaincue de l’intérêt de l’agroforesterie pour le développement de l’agriculture ardéchoise, a décidé de mettre en place un accompagnement technique efficace des projets agroforestiers des exploitations locales, répondant à leurs objectifs et adaptés à leur contexte.

Nous accompagnons les agriculteurs par de l'information et de la sensibilisation et proposons des formations collectives ou des prestations individuelles spécifiques aux aménagements agroforestiers.